RGR Robert-Grandpierre et Rapp SA - Macro-simulation des réseaux et de la demande

Macro-simulation des réseaux et de la demande

Evaluation des variantes d'Axes-Forts - Modélisation EMME

  • Mandant:

    Service de la Mobilité du canton de Vaud

  • Date: 2007 - 2008

Description de l’étude:

L'étude des axes forts de transports publics urbains du Projet d'agglomération Lausanne-Morges (PALM) s'est inscrite dans un calendrier très contraint. Le PALM devait en effet être déposé auprès de la Confédération à fin 2007. Les infrastructures de transport dont il prévoyait la réalisation devaient être définies et justifiées de manière suffisante pour permettre leur évaluation (rapport coût/efficacité) par l'Office fédéral du développement territorial dont dépendait leur taux de financement (50%, 40% ou 0%) par la Confédération. La phase 1 "Formulation du problème" visait donc surtout à s'assurer d'une perception commune par tous les acteurs d'un certain nombre d'hypothèses et de choix sur lesquels on ne reviendrait pas au cours de l'étude.

L’étude des Axes-Forts lausannois, confiée au bureau Ribi et Associés pour son pilotage a nécessité l’utilisation du modèle EMME/3 de transports lausannois pour:

  • en phase 1, fournir des éléments chiffrés du diagnostic ;
  • en phases 2 et 3, comparer et analyser des variantes.


L’EPFL et le bureau RGR S.A. qui ont travaillé ensemble à la dernière mise à jour du modèle TI et TC de 2005, ont continué leur collaboration sur cette étude.


Description des prestations:

Le rôle de l’EPFL et de RGR était de produire les résultats souhaités, mais aussi de proposer des analyses utiles à l’étude et d’analyser les résultats.

Les productions et analyses de la Phase 1 étaient :

  • les plans de charges des motorisés 2020 et 2005, des TI et TC 2005. A noter que les réseaux TI et TC, préparés par Jean-Pierre Leyvraz, seront tirés de l’étude PALM.
  • les chevelus TIM pour 8 sections et TC 9 sections
  • les isochrones TIM et TC pour 16 sections


Les travaux de la Phase 2 consistaient à la comparaison de variantes basées essentiellement sur les caractéristiques des transports en commun :

  • temps de parcours global (temps d’attente, temps de transfert, temps de marche à pied, temps en véhicules) ;
  • les vitesses des déplacements ;
  • sur la demande induite par les scénarios ;
  • sur le report modal ;
  • sur les véhicules kilomètres ;
  • sur les nombres de montées et descentes ;
  • sur les ruptures de charges ;
  • etc.
Arrow